Cinq heures du matin, branle-bas de combat !
Après quelques semaines de quiescence,
À croire qu'ils étaient partis en vacances,
Les visiteurs, de nouveau, défilent au pas.

Le retour

En vainqueurs, leur concurrente presque éliminée,
Les visiteurs, déjà, reprennent leur conquête.
Rageurs, pleins d'allant, fourbissant leurs baïonnettes,
Ils abandonnent bientôt leur camp retranché.

La lutte sans merci

Les visiteurs, patiemment, ont pris position.
Maintenant bien retranchés, dos à la paroi,
Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, attentifs, aux abois,
Ils veillent désormais, tirent sans sommation.

Les entrailles habitées de cent djinns malfaisants
Caparaçonnés d’oursins ou encor de tessons…
Avez-vous donc vécu cette affreuse sensation ?
Bien armés, sitôt la nuit noire se promenant,

Page 1 sur 4

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l\'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner