Levée tôt, couchée tard, répétant sans cesse ces mêmes gestes débiles, j'étouffe dans cette routine, dans cette vie sans saveur, dans ces jours sans avenir, dans cette mort lente, dans cet oubli, dans cette non-vie !

Poignardez-moi s'il le faut, mais libérez-moi ! J'étouffe, vous dis-je !

Oh, mes rêves les plus fous vous paraîtront bien modestes... Non, je ne rêve pas de palaces, de bijoux, de festins...

Je rêve d'une petite cabane à la lisière d'une forêt, où je pourrais retrouver mon écureuil facétieux, lui disputer quelques noisettes, cueillir quelques fruits sauvages, m'allonger sur la mousse épaisse et regarder les feuilles à l'envers avec quelqu'un qui m'aime...

Je rêve de ce ruisseau dont l'eau glacée ne m'empêchait pas de plonger sous les rives à la recherche des truites à l'affût...

Je rêve d'une case sur un îlet, avec une mer turquoise, où nous ferions griller le poisson que mon amoureux aurait pêché !

Je rêve de liberté, d'amitié, d'amour...

Je rêve tout simplement de vivre !!!

S'il vous plaît, emmenez-moi !

Emmenez-moi au bout de mes rêves !
Emmenez-moi, vous dis-je !!!
Pas demain ! Aujourd'hui ! Oui, aujourd'hui même !!!

© Anaïs de F. - Janvier 2009