Le retour

En vainqueurs, leur concurrente presque éliminée,
Les visiteurs, déjà, reprennent leur conquête.
Rageurs, pleins d'allant, fourbissant leurs baïonnettes,
Ils abandonnent bientôt leur camp retranché.

Courant tous azimuts, précédés d'éclaireurs,
Occupant le terrain et sachant que leur hôte
Ne résistera pas au doux bruit de leurs bottes,
Chacun allume un feu, chacun choisit son heure.

De leurs poignards, de leurs lames meurtrières,
Suivant les ordres impérieux de leurs meneurs,
Ils déchirent, déchiquètent et sèment le malheur,
Étendent leur emprise et n'en sont pas peu fiers...

De nuit comme de jour, ces ardents fusiliers,
Décochent sans pitié leurs tonnes de missiles.
La lutte est inégale, la victoire facile.
Comment leur résister, seul contre des milliers ?

© Robert Gastaud - 9 mai 2008