Ma chère et tendre amie,
Petite île dans ma vie,
Caille sur mon canapé,
Je n’peux plus t’échapper !
T’envahis toute mon âme…
Aime-moi, belle dame !
Tendrement à tes pieds,
Et par l’amour porté,
Je rugis de bonheur,
Suis le serf de ton cœur ,
Fou, et pas qu’un peu,
De tes tendres yeux bleus.
Ta douceur si câline,
Rose chaleur féline,
Caressante et suave,
À en être l’esclave
Mon esprit suppliant
Vit de si doux moments !

© Robert Gastaud 13 février 2008

* Titre en hommage à Henri Salvador décédé ce jour